La Résidence

Le recyclage, tout le monde s’y met !

Trier ses emballages est un geste important pour préserver l’environnement ! Parfois on s’interroge.

87% des Français placent le tri et le recyclage en tête des gestes qu’ils sont prêts à accomplir pour la protection de l’environnement.

On récapitule…

On met dans la poubelle de tri (poubelle jaune) tous les emballages en acier, en aluminium et en carton :

• canettes, boîtes de conserve, bouteilles de sirop…
• boîtes de biscuits, de céréales…
• briques de lait, soupe,…
• journaux, magazines, papiers, bottins, prospectus…

Pour les emballages en plastique, seuls les bouteilles et flacons doivent être triés avec leur bouchon : bouteilles d’eau, de soda, flacons de shampoing, bidons de lessive…

Ne pas trier (vont donc dans la poubelle verte) : les barquettes en plastique, les pots de yaourt, de crème fraîche, les boîtes d’œufs en plastique, les films plastiques qui protègent le jambon ou les saucisses, le polystyrène pour les barquettes de viande…

Dans la poubelle blanche : tous les emballages en verre quelles que soient leurs tailles :

• les bouteilles et les flacons en verre,
• les bocaux de conserve,
• les petits pots (alimentation de bébés, confitures, yaourts,…)

Le saviez-vous ? : On ne recycle pas la faïence, les pots en terre, la vaisselle cassée, le cristal : ces matériaux perturberaient le recyclage du verre. Tous ces objets doivent être jetés dans le bac des ordures ménagères (poubelle verte).

Vous vous posez des questions ? Plein de réponses dans la suite de cet article !

Pourquoi ne faut-il pas mélanger le verre avec les autres emballages à recycler ?

Pour des raisons de sécurité, d’une part, et pour ne pas nuire au recyclage des autres matériaux, d’autre part. Les agents en charge de la collecte du tri peuvent se blesser en manipulant du verre cassé.

Collecté avec les autres emballages, le verre subit de nombreuses manipulations et casses. Les petits bouts de verre s’incrustent dans les autres matériaux (papier-carton, plastique), les rendant impropres au recyclage, tout comme le verre lui-même. Le verre est un matériau qui se recycle à l’infini.

Pourquoi ne doit-on pas enfermer les emballages triés dans des sacs plastique ?

Les sacs empêchent le tri. Le centre de tri n’est pas conçu pour que les sacs soient ouverts après leur réception. Dès le déchargement de la benne, les emballages sont déposés sur un tapis roulant et séparés par matériau, souvent manuellement. Les employés n’ont pas le temps d’ouvrir les sacs ni de les vider. Les emballages qui se trouvent à l’intérieur ne sont donc pas recyclés, c’est le sac entier qui va partir à l’incinération ou en décharge.

Que se passe- t-il si un bac contient trop de matériaux non recyclables ?

Il ne sera pas collecté avec les autres, ce qui représente une perte pour le recyclage et un coût supplémentaire.

Pourquoi tous les emballages plastique ne sont-ils pas recyclés comme les bouteilles ?

Le recyclage du plastique est limité aux bouteilles et flacons parce que : Certains emballages sont trop légers et ne contiennent pas suffisamment de matière première pour rendre leur recyclage économiquement viable. Par ailleurs, ils utilisent des résines trop différentes. Exemples : pot de yaourt, pot de crème fraiche, sac de caisse, film de sur- emballage…

Aujourd’hui la meilleure façon de valoriser ces emballages et de les jeter dans la poubelle traditionnelle pour en récupérer l’énergie calorifique au moment de l’incinération.

Faut-il laver les emballages avant de les trier ?

Non, il suffit de bien les vider. Trier ne signifie pas nettoyer, mais juste débarrasser au maximum les emballages de leur contenu. Ils ne doivent pas salir les autres emballages. Il suffit donc de bien vider les emballages pour pouvoir les recycler. Il est inutile de les laver, cette manipulation consomme de l’eau qu’il faut ensuite traiter.

Pourquoi autant de poubelles de tri ?

Ce ne serait pas plus simple de mettre tout dans le même bac pour ensuite être traité en centre de tri ?

Une fois compactés, cassés, imbriqués les uns dans les autres et mélangés aux ordures ménagères, de nombreux matériaux ne peuvent plus techniquement être séparés.
Le recyclage ménager doit se faire dans un cadre socialement, techniquement et économiquement pérenne. Par ailleurs, les conditions de travail doivent respecter des consignes de sécurité et d’hygiène acceptables et le contact direct des travailleurs avec les ordures brutes doit être proscrit.

Que deviennent les emballages triés ?

Ils passent par un centre de tri où ils sont séparés, de façon automatique ou manuelle, par type de matériau. Compacté, chaque matériau est ensuite acheminé vers l’entreprise chargée de son recyclage. Les emballages recyclés entrent ainsi dans la fabrication de nouveaux objets et permettent d’éviter le gaspillage des ressources naturelles.

Le saviez-vous ?

  • L’acier issu du recyclage entre dans la fabrication d’objets que nous utilisons tous les jours (automobile, électroménager, mobilier, emballages tels que les boites de conserve)
  • L’aluminium sert à fabriquer des pièces moulées pour des carters de tondeuse ou perceuse, des lampadaires de jardin, des montants d’étagères, des radiateurs ou à nouveau des canettes de boisson.
  • Le carton entre à nouveau dans la fabrication d’emballages en carton, et, au bout des cycles de recyclage, les fibres sont transformées en papier sanitaire et domestique, en nappes en papier, en papier cadeau.
  • Bouteilles et flacons en plastique vont être recyclés en tubes, tuyaux, revêtement de sol, fibres synthétique (type polaire, anorak) ou encore utilisés dans la fabrication de nouvelles bouteilles et flacons.

Les Français produisent 800 millions de tonnes de déchets, dont 30 millions de déchets municipaux, et dont seulement 5 millions de tonnes de déchets d’emballages ménagers.

63 % de ces tonnes d’emballages ménagers sont triées et recyclées, soit 3 millions de tonnes par an, et nous devons atteindre 75% en 2012, comme le prévoit le Grenelle
de l’environnement.

Votre commentaire